Skip to content Skip to footer
femme faisant du ski

Voici 6 personnalités typiques d’hiver que vous croiserez sûrement dans les prochains mois

Les températures chutent, Noël approche: doucement, mais sûrement, l’automne cède la place à l’hiver. Tandis que certains attendent avec impatience la neige, le froid et une atmosphère hivernale, d’autres se plaignent du froid et des mois de pénombre. Peu importe que l’on soit frileux ou amoureux du grand air: sur les places de marché en ligne, il y a de quoi contenter tout le monde.

Voici les personnalités typiques que vous croiserez sûrement cet hiver:

Le frileux

Dès que les températures descendent en dessous des 25 degrés, le frileux n’est déjà plus dans son élément. Dès septembre, on peut le voir emmitouflé dans un épais pull de laine, moufles aux mains et le cou enveloppé dans une écharpe si grande qu’elle pourrait servir de couverture. À la maison, le frileux ne se sépare jamais de son plaid en cachemire, arbore d’épais chaussons en laine et monte le chauffage à fond. On l’aperçoit rarement à l’extérieur, et quand bien même il met le nez dehors, son attirail n’est pas sans rappeler celui des explorateurs du pôle Nord. Et encore: il sera de retour chez lui d’ici une demi-heure grand maximum, bien au chaud sous sa couverture. S’il s’attarde dehors, c’est son humeur qui va descendre en dessous de zéro.

Articles pour le frileux:

Le casanier

Le casanier aime la saison froide et profite comme il se doit des journées les plus courtes de l’année. Le hygge n’est pas un simple effet de mode, mais plutôt un mode de vie: bougies parfumées, thé aux épices hivernales, feu crépitant dans la cheminée, un bon livre entre les mains – pour lui, il n’y a rien de mieux à cette période que de rester dans son petit nid douillet. Il sait choisir la bonne déco qui donnera une ambiance saisonnière à son intérieur d’où il profitera de l’hiver. Un bon bain chaud agrémenté d’huile essentielle de lavande, une fondue à la maison ou un chocolat chaud avec des marshmallows: pour le casanier, l’hiver est une expérience qui rime avec bien-être.

Articles pour le casanier:

L’amoureux du grand air

Pour l’amoureux du grand air, il n’y a pas de mauvais temps, juste des gens mal équipés. Il profite de chaque opportunité qui se présente pour mettre le nez dehors. Que ce soit des grillades en forêt ou une longue randonnée hivernale: la pluie, le froid et les conditions difficiles sont loin de lui faire peur. Et un peu de fraîcheur ne saurait en aucun cas priver les plus radicaux de leur baignade matinale dans le lac d’à côté. Ses vêtements sont fonctionnels et pratiques, souvent de couleurs vives – il faut bien qu’on puisse le repérer de loin quand il parcourt la forêt avoisinante à vélo. L’amoureux du grand air n’est jamais à court d’idées pour ce qui est des excursions aventureuses, et il y a de grandes chances que l’expérience soit à la limite du supportable pour certains (notamment les frileux). Il se sent d’ailleurs toujours un peu désolé pour les personnes qui préfèrent regarder un film, affalées dans le canapé, plutôt que de braver le vent et les intempéries. Après tout, un teint frais et une silhouette élancée, ça se mérite.

Articles pour l’amoureux du grand air:

Le cinéphile

Ça y est, le soleil se couche enfin assez tôt pour enchaîner les films sur un home cinema tous les soirs. Le cinéphile ne possède pas une télé quelconque. Oh que non! Il est équipé au bas mot d’un vidéoprojecteur avec son stéréo spatialisé. Dès que la saison froide arrive, il passe son temps libre dans sa salle de cinéma personnelle, où il organise des soirées à thème, qui s’accompagnent bien évidemment de plats et de costumes tout à fait adaptés. Chacune de ses phrases contient au moins une référence à une œuvre cinématographique. Il est d’ailleurs déçu quand personne d’autre que lui n’a vu ce film d’essai tchèque des années 1960 duquel est tirée sa citation.

Articles pour le cinéphile:

L’amateur de ski

L’amateur de ski trépigne d’impatience en attendant l’ouverture des premières remontées mécaniques fin octobre. C’est d’ailleurs pour cela qu’il part à l’assaut des glaciers en août, afin de s’adonner à sa passion de la glisse. Une fois la saison officiellement lancée, rien ne saurait l’arrêter: tous les week-ends, le réveil sonne à des heures improbables, le trajet en train avec casque, ski, grosses chaussures et provisions ne lui fait pas plus peur que l’attente au pied des tire-fesses et télésièges. En semaine, l’amateur de ski ne fait qu’attendre les quelques heures qu’il va passer au ski et regarde sans cesse les prévisions météo pour savoir s’il y aura de la neige et si les pistes seront praticables. Il connaît également le bulletin d’avalanche par cœur, tout comme les tarifs complexes des stations de ski. Pour voir l’amateur de ski, il ne reste plus que la semaine, car les week-ends sont exclusivement réservés à ses nombreuses pistes préférées. Dès le mois de février, la marque blanche de ses lunettes est visible sur son visage bronzé, qui lui rappelle, longtemps après la fin de la saison les merveilleux moments passés dans la neige.

Articles pour l’amateur de ski:

Le féru de cylindrée

Le fan de cylindrée vénère tout ce qui a 4 roues: il a bien entendu donné un petit nom à sa voiture et ne manque pas de l’astiquer avec amour à la station de lavage tous les samedis. Son précieux bijou est préparé à l’hiver bien avant la maison, le jardin ou les enfants: les pneus d’hiver, l’antigel et le protège pare-brise font partie du soin d’hiver de base pour son chouchou. À l’occasion, il ne peut s’empêcher de faire une petite sortie sur les routes enneigées, à l’écart de la civilisation. Le moment rêvé pour tester les limites de ses compétences au volant. Les voitures ne sont toutefois pas les seules à ravir son cœur: il est aussi conquis par les dameuses, les véhicules à chenilles et les quads. Le seul hic, c’est qu’il n’a pas la possibilité de piloter ces imposantes machines.

Articles pour le fan de cylindrée:

Rejoignez-nous:

tutti.ch, SMG Swiss Marketplace Group AG © 2023. All Rights Reserved.