Acheter un skateboard d’occasion – nos conseils

Le skateboard, cette discipline sportive devenue populaire dans les années 80, vit depuis quelques années une véritable renaissance. Le skate trouve toujours plus d’adeptes, en particulier auprès des enfants. Si ton enfant veut s’essayer au skateboard, il est recommandé qu’il s’offre une planche à roulettes d’occasion pour débutant. La légende zurichoise du skate Sascha Leutwyler explique à quoi il faut veiller lors de l’achat d’un skateboard de seconde main.

Certes, on considère souvent la planche à roulettes comme un objet dans son ensemble, ce n’est pourtant pas le cas. “Un skateboard est composé de deux essieux, auxquels sont fixées quatre roues, appelées couramment “Wheels”. L’essieu a aussi encore une “vie intérieure” – à savoir les gommes“, explique l’expert en la matière Sascha Leutwyler, propriétaire du Streetcity-Shops. Lors d’un achat de deuxième main, il est primordial d’être attentif aux éléments, même petits, qui composent la planche à roulettes.

Bien regarder si le plateau comporte des fissures
Examine tout d’abord le plateau du skateboard, afin de te faire une bonne idée de l’état du bois. Regarde bien s’il y a des cassures et des fissures sur la superficie, car celles-ci conduisent à la rupture en deux du skateboard lors de sauts et de flips. Les deux extrémités de la planche à roulettes doivent aussi être passées attentivement en revue. “Les extrémités ne doivent pas être trop usées et ne doivent pas présenter de fissures horizontales”, selon le pro du skate.

wanted-skate-old-school-vintage-8090s-8391396597

(Image: tutti.ch)

Examiner les essieux et les roues sous toutes les coutures
Même si les roues et les essieux ne représentent qu’un tout petit élément du skateboard, ils ne sont pas moins indispensables. Pour les roues, il convient de veiller à ce que, malgré leur usage précédent, elles aient gardé leur forme bien ronde. Si ce n’est pas le cas, le skateboard ne roulera pas de façon optimale, selon Sascha Leutwyler. Pour les essieux, vérifie qu’il n’y ait pas de fissures dans le métal, et que le coeur de l’essieu – la gomme – ne soit pas cassé. “Les éraflures et les taches ne sont en revanche pas graves et ne nuisent pas au bon fonctionnement du skateboard”, explique le propriétaire du Streetcity-Shops.

Monter sur la planche et la tester par soi-même
Si l’état du skateboard est irréprochable, il convient alors de tester la planche à roulettes. “Il est important d’essayer le skate afin de trouver la planche qui corresponde à tes exigences, étant donné que chacune est différente”, explique le pro du skate. Pour avoir du plaisir lors de la pratique, il faut trouver la planche de la bonne taille. Une règle préconise que la planche à roulettes doit arriver jusqu’à la hauteur des hanches. La forme est aussi importante, ainsi que la courbe – qu’on dit “concave” – du plateau, qui doivent correspondre aux besoins individuels et aux capacités personnelles. Plus la courbe est marquée, plus haut le skater pourra réaliser des sauts et autres flips. Les planches très voûtées sont donc mieux adaptées pour les skaters confirmés.

Et enfin: avec un skate de deuxième main, il est important de poser un nouveau Griptape – en français “papier d’émeri” – sur la partie supérieure du plateau pour avoir une bonne adhérence.

Tu peux trouver un vaste choix de différents Skateboards sur tutti.ch dans la catégorie “Sport & Outdoor”.

tutti.ch te souhaite bonne route avec ta planche à roulettes!

Commentaire:

Pas de commmentaire.

Votre opinion

requis