Conseils: acheter casques et chaussures de ski d’occasion

La première descente à ski est pour bientôt! Comme l’équipement de snowboard et de ski est plutôt coûteux, il vaut la peine de sonder les meilleures possibilités pour trouver des bonnes occasions. Nous te donnons quelques conseils afin de garantir l’achat de matériel adéquat. Aucun nuage ne viendra perturber ton plaisir sur les pistes!

skihelm-alpina-gr-48-52cm-1685918697

(Image: tutti.ch)

La bonne taille
Le critère le plus important lors de l’achat d’un casque – neuf ou d’occasion – est sa bonne taille. Ni la vue ni l’ouïe ne doivent être entravées et il doit parfaitement tenir sur la tête, mais sans appuyer trop fort. Pour vérifier si le casque tient correctement, place-le sur ta tête sans verrouiller le fermoir. Secoue ensuite la tête de gauche à droite: si le casque ne bouge pas, c’est qu’il est parfaitement ajusté!

Léger et rigide
Aujourd’hui, on produit des casques pour professionnels qui pèsent moins de 400 grammes et garantissent tout de même une sécurité maximale. Avec des modèles moins chers, qui sont quelques centaines de grammes plus lourds, on peut aussi déjà très bien skier avec plaisir et confort. Mais attention à ce que le casque ne soit toutefois pas trop lourd (il s’agit souvent des modèles les plus anciens), en particulier pour les enfants!

goggle-der-marke-is-designe-1431167127

(Image: tutti.ch)

Vue claire
Si le casque et les lunettes de ski n’ont pas été achetés chez le même fabricant, il est important de les essayer ensemble. Le bord supérieur des lunettes doit s’aligner le plus exactement possible sur le bord du casque. Assure-toi que les lunettes tiennent aussi bien en bougeant.

Matériel intact
Si tu choisis un modèle sans visière, vérifie bien que la fixation des lunettes à l’arrière du casque soit intacte. Souvent, le fermoir du menton est cassé ou n’a pas l’air des plus résistant. Assure-toi toujours avant l’achat que les pièces manquantes ou défectueuses soient encore disponibles chez le fabricant. Et surtout: pas de casques avec des fissures! Celles-ci démontrent qu’il a déjà subi un accident, la sécurité n’est donc plus assurée à 100%.

skischuhe-tecnica-viva-dragon-100-0790578573

(Image: tutti.ch)

Le même raisonnement vaut également pour les chaussures de ski. Commence par contrôler les fermoirs: est-ce que toutes les boucles se ferment bien? Examine la surface des chaussures pour détecter d’éventuelles fissures  sur la coque. Celles-ci représentent une alerte à ne pas négliger. Par contre, des petites salissures et des faibles éraflures n’ont pas d’influence sur la sécurité dans des pentes enneigées.

L’expérience dépasse les études
Pour choisir une bonne paire de chaussures de ski, une position parfaite du pied dans le soulier est primordiale. Si elles sont trop étroites et pressent sur le pied, ou au contraire trop grandes et on nage dedans, ce n’est pas de bon augure. On le paie aussitôt qu’on est sur les pistes!

Essaie-les d’abord avec les pieds bien chauds et chaussés des mêmes chaussettes de ski que tu mettras en skiant. Serre ensuite les boucles des fermoirs aussi fort que si tu étais sur les pistes. Deux petits tests te permettent t’assurer que la chaussure est bien ajustée:

  • En position debout et relaxé, tes doigts de pied devront toucher légèrement l’intérieur de la chaussure.
  • Assis, frappe avec le talon au sol afin que le pied glisse un peu en arrière. Les doigts de pied ne doivent maintenant plus toucher l’intérieur de la chaussure. Cela correspond aussi à la position que tu prends en pliant les genoux, en skiant.

Nous te souhaitons une belle descente en toute sécurité et beaucoup de plaisir sur les pistes!

Commentaire:

Pas de commmentaire.

Votre opinion

requis